James’s Song 

Film
Digital
Son (stéréo)
3’45’’ 
-
2011




Le décalage est synchronisé d’une mesure, le morceau basé sur la répétition des choeurs et des échos forment donc un nouveau morceau. La rythmique trouve une nouvelle forme. L’effet de simultanéité entre les différents plans fait place à une incohérence les durées. Une incohérence que l’on retrouve dans le contenu des paroles, parlant du triangle amoureux impossible : ‘‘Juste toi et moi…’’ pour trois personnages rendant la complexité des sentiments amplifiés et exagérés. De plus si l’on connait l’histoire des personnages on se rend compte que la cousine de Laura Palmer retrouve l’image de Madelaine dans Vertigo d’Hitchcock, jouée par la même actrice elle vient troubler le sentiment de James en incarnant le rôle de Laura…








Exposition collective ALERTE MÉTÉO, Musée Régional dArt Contemporain, Sérignan 2012